Nouvelles financières

  1. L'optimisme entourant la résolution des conflits s'est estompé

    L’entente conclue avec le Mexique dans le cadre des négociations de l’Accord de libre-échange nord‑américain (ALENA) a soutenu les Bourses nord-américaines lundi

  2. Un été difficile pour les devises des pays émergents

    L’escalade des tensions commerciales avec la Chine et des signes que l’économie de celle-ci commencerait peut-être à s’affaiblir ont affecté la Bourse.

  3. Canada : l’inflation monte à la cible supérieure

    L’indice total des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 0,5 % en juillet.

  4. Canada: forte création d'emplois et baisse du taux de chômage

    Le marché du travail a bénéficié de la création de 54 100 emplois en juillet.

  5. À défaut de pouvoir constamment relever les tarifs, la Chine dévaluera-t-elle sa monnaie?

    À l’image des tarifs annoncés par les États‑Unis le 6 juillet dernier,les autorités chinoises ont appliqué des tarifs de 25 % sur des biens américains totalisant 34 G$ US.

  6. Les marchés évoluent sans direction claire

    La Bourse a évolué en dents de scie au cours de cette semaine écourtée par la journée de l’indépendance aux États-Unis et marquée par la concrétisation du conflit commercial entre la Chine et les États-Unis, ainsi que par l’incertitude entourant les tarifs sur l’industrie automobile.

  7. Semaine négative pour les Bourses malgré un certain rebond d'optimisme vendredi

    L'incertitude entourant les relations commerciales sinoaméricaines a encore pénalisé les marchés boursiers cette semaine, alors que des messages contradictoires circulaient concernant l'ajout de restrictions sur les investissements technologiques chinois aux États-Unis.

  8. Les tarifs commerciaux ont encore été au menu

    L'escalade des tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis a affecté les marchés.

  9. Les politiques monétaires de l'Europe et des États-Unis

    La Bourse américaine a évolué en dent-de-scie cette semaine. La décision de la Réserve fédérale (Fed) d’augmenter ses taux directeurs a fait réagir les marchés boursiers à la baisse, alors que quatre hausses de taux sont maintenant attendues pour l’année. La Bourse américaine s’est relevée dès le lendemain après que la Banque centrale européenne (BCE) a annoncé que ses taux directeurs ne devraient pas augmenter avant la fin de l’été 2019.

  10. Hausse de la Bourse, malgré les incertitudes

    Les marchés boursiers ont entamé la semaine en hausse, poussés par le secteur technologique. Les progrès réalisés sur les questions de commerce avec la Chine ont permis d'accroître les gains pour la Bourse américaine.

Haut de page