Nouvelles financières

  1. La forte inflation réduit la rentabilité d’un nombre croissant d’entreprises au Canada

    L’augmentation plus rapide des prix, qui est généralisée, affecte à la fois les ménages et les entreprises.

  2. Débandade boursière : où en sommes-nous?

    Il s’agit probablement de l’un des environnements économiques et financiers les plus chaotiques auxquels nous sommes témoins.

  3. Ce n’est pas le moment de céder

    Après la Banque du Canada il y a quelques semaines, c’est au tour de la Réserve fédérale (Fed) d’aller de l’avant avec une hausse des taux d’intérêt de 50 points de base tout en annonçant que le resserrement quantitatif commencerait le 1er juin.

  4. Le défi d’un atterrissage en douceur

    Nous avons été quelque peu surpris cette semaine par la contraction du PIB américain au premier trimestre.

  5. Sprint vers le taux neutre

    Hier, nous avons publié notre Prévisions économiques et financières, intitulée « Les banques centrales partent à l’assaut de l’inflation élevée ».

  6. Offre de logement : un pas dans la bonne direction

    Le dernier budget fédéral a beaucoup insisté sur l’abordabilité du logement, un enjeu social majeur.

  7. « Whatever it takes » pour réduire l’inflation

    Cette année marquera le 10e anniversaire du célèbre discours de Mario Draghi, dont plusieurs attribuent le renversement de la crise de la dette souveraine européenne.

  8. Inflation : nous aimerions avoir de meilleures nouvelles...

    Les pressions inflationnistes suscitent diverses réactions de la part des gouvernements, comme nous l’avons observé dans notre commentaire de la semaine dernière.

  9. Réactions contrastées des gouvernements à la hausse des prix alimentaires jusqu’à présent

    La flambée de l’inflation alimentaire est l’une des conséquences mondiales les plus importantes de la guerre en Ukraine.

  10. Pourquoi il sera difficile de mesurer l’effet de la remontée des taux d’intérêt

    Cela ne fait que quelques jours que la Banque du Canada (BdC) a relevé ses taux d’intérêt, il est donc beaucoup trop tôt pour savoir comment l’économie va réagir.

Haut de page