Toutes les nouvelles

Un marché d’ours ou de taureaux ?

On utilise souvent l’expression « bull market » pour parler d’un marché haussier et de « bear market » pour parler de marché baissier.

Toutefois, l’origine exacte de ces expressions reste plutôt vague. L’Encyclopédie en ligne Wikipédia nous indique qu’il faut remonter à 1891 pour retrouver l’expression « Bull market » répertorier pour la première fois dans le « Oxford English dictionary »

La source du terme « bear market » proviendrait des vendeurs de peaux d’ours de Londres qui vendaient les peaux avant des avoirs capturés (le principe d’une vente à découvert). En prévision d’une baisse du prix des peaux, les vendeurs « sécurisaient » le prix de vente pour racheter plus tard et ainsi faire un profit.

L’origine plausible de l’expression « Bull market » proviendrait du mot anglais « bulla » qui veut dire « bill » ou contrat. Quand le marché est en hausse, les titulaires de contrats à terme avec promesse de livraison du sous-jacent voient leurs valeurs monter.

Par association d’idées, le taureau charge sa cible à une très grande vitesse alors que l’ours peut sembler plus prudent ou simplement endormi.

Avec trois semaines consécutives de gain sur les bourses canadiennes sommes-nous en présence de marché d’ours ou de taureau ?

Chacun des conseillers de Valeurs mobilières Desjardins (VMD) dont le nom est publié en page frontispice du présent document ou au début de toute rubrique de ce même document atteste par la présente que les recommandations et les opinions exprimées aux présentes reflètent avec exactitude les points de vue personnels des conseillers à l’égard de la société et des titres faisant l’objet du présent document ainsi que de toute autre société ou tout autre titre mentionné au sein du présent document dont le conseiller suit l’évolution. Il est possible que VMD ait déjà publié des opinions différentes ou même contraires à ce qui est ici exprimé. Ces opinions sont le reflet des différents points de vue, hypothèses et méthodes d’analyse des conseillers qui les ont rédigées. Avant de prendre une décision de placement fondée sur les recommandations fournies au présent document, il est conseillé au receveur du document d’évaluer dans quelle mesure celles-ci lui conviennent, au regard de sa situation financière personnelle ainsi que de ses objectifs et besoins de placement.

Toutes les nouvelles Nouvelle précédente Nouvelle suivante

Haut de page