Toutes les nouvelles

Les tarifs commerciaux ont encore été au menu

L'escalade des tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis a affecté les marchés. Les représailles de la Chine envers les tarifs américains, la possibilité d'une deuxième ronde de tarifs sur 200 G$ US de biens chinois et la révision à la baisse des prévisions de profit de Daimler due au protectionnisme ont pénalisé la Bourse américaine cette semaine. L'indice S&P 500 se retrouvait avec une baisse hebdomadaire d'environ 0,6 % vendredi matin. Au Canada, la montée des tensions commerciales a effrité l'espoir qu'un nouvel Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) soit conclu, ce qui a pesé sur les performances de la Bourse. Aidé par la hausse des prix du pétrole vendredi matin, le S&P/TSX affichait toutefois un meilleur rendement qu'aux États-Unis avec un gain de près de 1 % par rapport à vendredi dernier.


Graphique 1

Une ruée vers les actifs plus sûrs a été observée sur les marchés obligataires dans la nuit de lundi à mardi après l'annonce d'une possible seconde ronde de tarifs américains envers la Chine. Après la chute de mardi, les rendements obligataires américains sont remontés pour s'installer près de leur niveau de vendredi dernier. Le taux de deux ans s'affichait à près de 2,55 % vendredi matin, tandis que celui de dix ans était juste au-dessus de 2,90 %. Les taux obligataires canadiens ont connu une baisse marquée, alors qu'ils n'ont pas rattrapé la baisse du début de semaine. Les données d'inflation plus faibles que prévu et de ventes au détail décevantes ont rabaissé les rendements vendredi matin. Le taux de deux ans se plaçait autour de 1,80 % et celui de dix ans sous 2,15 %.


Graphique 2

Le dollar américain s'est apprécié en première moitié de semaine, puis a perdu de son élan contre la plupart des principales devises. En fait, le dollar canadien est demeuré en retrait par rapport au billet vert pendant toute la semaine. Les craintes sur l'ALENA n'ont pas aidé, en plus des statistiques décevantes au Canada. Le taux de change canadien est passé sous 0,75 $ US vendredi matin. L'euro et la livre ont affiché un bon rendement jeudi et vendredi, remontant respectivement à près de 1,17 $ US et de 1,33 $ US. Les devises européennes ont été aidées par la Banque d'Angleterre, qui semble vouloir se garder une option pour relever les taux d'intérêt en août. La publication de données économiques plus encourageantes en zone euro a aussi aidé en faisant oublier le ton prudent adopté par la Banque centrale européenne la semaine dernière.


Graphique 3

Auteurs :
Hendrix Vachon, économiste principal
Carine Bergevin-Chammah, économiste

Lire la nouvelle dans son entièreté.

Chacun des conseillers de Valeurs mobilières Desjardins (VMD) dont le nom est publié en page frontispice du présent document ou au début de toute rubrique de ce même document atteste par la présente que les recommandations et les opinions exprimées aux présentes reflètent avec exactitude les points de vue personnels des conseillers à l’égard de la société et des titres faisant l’objet du présent document ainsi que de toute autre société ou tout autre titre mentionné au sein du présent document dont le conseiller suit l’évolution. Il est possible que VMD ait déjà publié des opinions différentes ou même contraires à ce qui est ici exprimé. Ces opinions sont le reflet des différents points de vue, hypothèses et méthodes d’analyse des conseillers qui les ont rédigées. Avant de prendre une décision de placement fondée sur les recommandations fournies au présent document, il est conseillé au receveur du document d’évaluer dans quelle mesure celles-ci lui conviennent, au regard de sa situation financière personnelle ainsi que de ses objectifs et besoins de placement.

Toutes les nouvelles Nouvelle précédente Nouvelle suivante

Haut de page