Toutes les nouvelles

Portugal - Partie 1

De passage en Europe, j’ai eu le plaisir de rencontrer Jorge Marrao, associé chez Deloitte Portugal et professeur à l’Institut supérieur d’économie et de gestion de Lisbonne.

Cet éminent expert est d’avis que son pays entrera inévitablement en récession, ce qui ne l’empêchera pas de respecter les exigences de ses créanciers. Écartant l’idée d’un retrait de son pays de l’Union européenne, Jorge Marrao continue de croire aux avantages de l’euro. «Cependant, il est temps de réviser les politiques monétaires et fiscales pour soutenir la croissance commune, dans l’intérêt de tous les pays membres», explique-t-il. Selon lui, les exportations et les investissements du secteur privé constituent deux pistes de solution à privilégier pour relancer l’économie portugaise et réduire le taux de chômage, qui avoisine les 15 %. «Le marché accepterait mal que la stimulation de l’économie alourdisse davantage la dette publique du Portugal», précise-t-il. Pour sortir de la crise qui prévaut, il faudra compter de trois à cinq ans.

Mais le Portugal dispose d’atouts indéniables : une jeunesse bien éduquée et disponible, des capacités de production sous-utilisées et une tradition d’exportations et de bonnes relations internationales. Par contre, il lui faudra procéder à d’importantes réformes, auxquelles la population risque, dans certains cas, de s’opposer : réduction de l’appareil public (actuellement gigantesque) et transferts vers le privé, modification des programmes de pension, lutte contre le travail au noir et évolution du rôle du réseau universitaire. «Pour y parvenir, nous aurons sans doute besoin de l’aide de l’Union européenne», ajoute l’économiste, qui insiste sur l’urgence d’agir et non plus de débattre. La semaine prochaine : le point de vue de deux entrepreneurs de Porto, qui ont déjà habité Montréal.

Pour voir l’article original dans le journal Métro cliquez ici : journalmétro30avril2012

Chacun des conseillers de Valeurs mobilières Desjardins (VMD) dont le nom est publié en page frontispice du présent document ou au début de toute rubrique de ce même document atteste par la présente que les recommandations et les opinions exprimées aux présentes reflètent avec exactitude les points de vue personnels des conseillers à l’égard de la société et des titres faisant l’objet du présent document ainsi que de toute autre société ou tout autre titre mentionné au sein du présent document dont le conseiller suit l’évolution. Il est possible que VMD ait déjà publié des opinions différentes ou même contraires à ce qui est ici exprimé. Ces opinions sont le reflet des différents points de vue, hypothèses et méthodes d’analyse des conseillers qui les ont rédigées. Avant de prendre une décision de placement fondée sur les recommandations fournies au présent document, il est conseillé au receveur du document d’évaluer dans quelle mesure celles-ci lui conviennent, au regard de sa situation financière personnelle ainsi que de ses objectifs et besoins de placement.

Toutes les nouvelles Nouvelle précédente Nouvelle suivante

Haut de page