Toutes les nouvelles

Mouvement d'ensemble

D’origine portugaise, Carmen Rodriguez et Joao Fonseca ont passé la majeure partie de leur vie à Montréal.

En 2008, ils ont décidé de s’installer à Porto. Dans le centre historique de la ville, ils ont acheté une vieille maison qu’ils ont convertie en petit hôtel, le Guest House Douro. Partout autour d’eux, ils en­tendent que l’économie portu­gaise se porte beaucoup moins bien qu’au tournant de l’an 2000.

Aujourd’hui, certains com­mer­ces ont du mal à acquitter leurs factures d’électricité. Eux-mêmes constatent une baisse d’achalandage de leur hôtel. Fille d’immigrants, Carmen est consciente des sacrifices et des efforts qu’ont dû faire ses parents pour avoir une vie satisfaisante. «Je ne retrouve pas cette mentalité au Portugal, dit-elle. Le travail ne me semble pas y être valorisé. Alors, le reste ne peut pas suivre…» Selon Carmen et Joao, la législation du travail et le syndicalisme méritent une réforme : trop d’employés sont protégés, ce qui nuit à la compétitivité, à l’innovation et au rendement. Il faudrait aussi mieux appliquer la loi : seuls 36 % des commerces détiendraient un permis en bonne et due forme…

La réduction du nombre de congés religieux – même si elle risque de heurter l’Église – compte aussi parmi les solutions à envisager. Quelles seraient leurs priorités s’ils occupaient le fauteuil du ministre des Finances, Vitor Gaspar? «On commencerait par instaurer un système sérieux de contrôle pour arrêter de donner des fonds publics à des millionnaires dont les projets tombent souvent à l’eau, affirme Carmen. On aiderait davantage les PME comme la nôtre, qui créent des emplois et font rouler l’économie.» Pour mener à bien leur projet commercial, Carmen et Joao n’ont touché qu’une minuscule subvention de 200 €. Ils croient que seul un mouvement d’ensemble remettra leur pays sur les rails. «Le je doit céder le pas au nous», conclut Carmen.

Pour voir l’article original dans le journal Métro cliquez ici : journalmétro7mai2012

Chacun des conseillers de Valeurs mobilières Desjardins (VMD) dont le nom est publié en page frontispice du présent document ou au début de toute rubrique de ce même document atteste par la présente que les recommandations et les opinions exprimées aux présentes reflètent avec exactitude les points de vue personnels des conseillers à l’égard de la société et des titres faisant l’objet du présent document ainsi que de toute autre société ou tout autre titre mentionné au sein du présent document dont le conseiller suit l’évolution. Il est possible que VMD ait déjà publié des opinions différentes ou même contraires à ce qui est ici exprimé. Ces opinions sont le reflet des différents points de vue, hypothèses et méthodes d’analyse des conseillers qui les ont rédigées. Avant de prendre une décision de placement fondée sur les recommandations fournies au présent document, il est conseillé au receveur du document d’évaluer dans quelle mesure celles-ci lui conviennent, au regard de sa situation financière personnelle ainsi que de ses objectifs et besoins de placement.

Toutes les nouvelles Nouvelle précédente Nouvelle suivante

Haut de page