Toutes les nouvelles

Les macro-tendances : pour prendre des décisions d'investissement éclairées

Prendre des décisions d'investissement n'est pas facile, cela prend beaucoup de temps et de constance. 

Lorsqu'on navigue dans des marchés qui ne pardonnent pas, il faut prendre des décisions de grandes qualités et surtout réduire le nombre d'erreurs.  L'essence de l'analyse des macro tendances est la suivante : oubliez la sélection d'actions ou d'idées « hot » et concentrez-vous sur des décisions macro économiques.  Posez-vous des questions comme : devrais-je être investi dans les actions ou les obligations? 

Devrais-je investir aux États-Unis ou dans les pays émergents au lieu de passer tout votre temps à dénicher le prochain Apple?  Les décisions basées sur les macro tendances prennent moins de temps, elles sont moins coûteuses, les différences de rendements sont supérieures et les risques sont moindres.

Par exemple au cours de l'année 2008, le rendement des marchés boursiers mondiaux, selon le MSCI World Index, a été de -40% et pendant ce temps le rendement moyen des obligations canadiennes, selon le Dex Univers, a été de +6%.  Avec un écart de 46%, l'investisseur devrait consacrer beaucoup de temps à surveiller la répartition de son portefeuille entre les actions et les obligations.  Ainsi juste le fait de réduire le poids des actions dans un portefeuille de 10% aurait bonifié le rendement total de 4,6%, ce qui n'est pas négligeable.

  Maintenant comment s'y prendre pour prendre de telles décisions.  Il existe des centaines de données économiques qui peuvent appuyer les décisions macro, mais ce n'est pas le but de les énumérer dans cette chronique. Le simple fait de re-balancer son portefeuille régulièrement entre les obligations versus les actions permet à l'investisseur de prendre des décisions importantes de façon automatique, nous appelons ceci la répartition dynamique d'un portefeuille. 

  Bref le monde de l'investissement est très complexe lorsque nous le regardons dans ses moindres détails mais lorsque nous le regardons à vol d'oiseau tout semble plus simple et logique.  Pour ceux et celles qui veulent en connaître davantage sur ces concepts nous vous recommandons le livre écrit par Jack Ablin (Chef des placements pour Harris Private Bank) qui s'intitule « Reading Minds and Markets ».

 (Sources: Thomson One et le livre Reading Minds and Markets)

Chacun des conseillers de Valeurs mobilières Desjardins (VMD) dont le nom est publié en page frontispice du présent document ou au début de toute rubrique de ce même document atteste par la présente que les recommandations et les opinions exprimées aux présentes reflètent avec exactitude les points de vue personnels des conseillers à l’égard de la société et des titres faisant l’objet du présent document ainsi que de toute autre société ou tout autre titre mentionné au sein du présent document dont le conseiller suit l’évolution. Il est possible que VMD ait déjà publié des opinions différentes ou même contraires à ce qui est ici exprimé. Ces opinions sont le reflet des différents points de vue, hypothèses et méthodes d’analyse des conseillers qui les ont rédigées. Avant de prendre une décision de placement fondée sur les recommandations fournies au présent document, il est conseillé au receveur du document d’évaluer dans quelle mesure celles-ci lui conviennent, au regard de sa situation financière personnelle ainsi que de ses objectifs et besoins de placement.

Toutes les nouvelles Nouvelle précédente Nouvelle suivante

Haut de page