Toutes les nouvelles

Le recyclage s'applique aussi aux cartes de crédit...

Pourquoi ne pas appliquer nos mêmes réflexes écologiques à la finance et aux cartes de crédit ? Il est temps de couper le plastique et recyclez ses cartes de crédit! Après avoir traversé la pire crise financière depuis des décennies, l'état de nos finances personnelles fait faire de l'insomnie à plus d'un. Pour retrouver le sommeil, la situation économique nous urge de diminuer son niveau d'endettement. Avec une économie en récession et un taux de chômage en croissance, il n'est pas étranger de voir les soldes de carte de crédit des particuliers augmenter et de voir ses paiements minimaux gonfler.

Les conséquences de garder un niveau d'endettement élevé sont nombreuses : Ne pas être en mesure d'économiser suffisamment en marge de sa retraite, faire face à des imprévus important, être dans l'impossibilité de faire son paiement d'hypothèque ou simplement de subvenir à des besoins primaires comme acheter des produits sains dans son épicerie.

Les soldes de cartes de crédit sont de la mauvaise dette, contrairement à une hypothèque ou une dette pour effectuer un investissement. Avec une économie qui amorce une reprise, les individus qui n'auront pas de mauvaises dettes pourront saisir les nombreuses opportunités qui se présenteront à eux dans les prochains mois. Il est temps de passer à l'action et voici les points sur lesquels vous devrez travailler si vous n'êtes plus confortable avec votre solde de carte de crédit.

1) Combien de cartes je possède et quelle est leur utilité... Il est difficile de penser pouvoir vivre sans plastique dans notre économie, mais si on veut réduire notre dette, il faut réduire notre plastique. Garder uniquement une ou deux cartes de crédit. Idéalement garder celles dont le taux est le plus avantageux. N'utilisez la carte qu'en cas d'urgence si possible ou pour les dépenses d'affaires remboursables.

2) Quel est votre niveau d'endettement acceptable ? Il est important de rembourser votre solde de carte de crédit, mais il ne faut pas négliger non plus l'épargne à l'abri de l'impôt. Si vous prenez 5 ans pour rembourser votre carte de crédit et ne mettez pas un sou en épargne à l'abri de l'impôt, il est fort probable que vous handicaperez votre retraite.

3) Les primes de fidélité. Tenez le vous pour dit... il n'y a rien de gratuit dans la vie. Quand vous réussissez à accumuler suffisamment de point pour vous acheter un grille pain, c'est que vous l'avez sûrement payé avec vos frais d'intérêt ou d'administration. Il aurait été possiblement plus avantageux d'épargner 10 $ par mois dans un CELI pour vous payer le grille pain, que par une méthode de point bonis. Mais aviez-vous besoin d'un grille-pain à la base ?

4) Consolider vos cartes de crédit sur une ligne de crédit. Les taux sur les lignes de crédit sont nettement plus avantageux que les taux de cartes de crédit. 5) Imposez-vous une discipline... pour chaque dollar mis sur la carte de crédit, vous devrez mettre le même montant à la fin du mois dans votre compte d'épargne. Œil pour œil, dent pour dent.

Nous venons de traverser la pire crise financière depuis des décennies avec le plus haut niveau d'endettement des particuliers, il est grand temps de renverser la vapeur et vous donner la liberté et la légèreté de ne pas avoir de solde sur votre carte de crédit

Chacun des conseillers de Valeurs mobilières Desjardins (VMD) dont le nom est publié en page frontispice du présent document ou au début de toute rubrique de ce même document atteste par la présente que les recommandations et les opinions exprimées aux présentes reflètent avec exactitude les points de vue personnels des conseillers à l’égard de la société et des titres faisant l’objet du présent document ainsi que de toute autre société ou tout autre titre mentionné au sein du présent document dont le conseiller suit l’évolution. Il est possible que VMD ait déjà publié des opinions différentes ou même contraires à ce qui est ici exprimé. Ces opinions sont le reflet des différents points de vue, hypothèses et méthodes d’analyse des conseillers qui les ont rédigées. Avant de prendre une décision de placement fondée sur les recommandations fournies au présent document, il est conseillé au receveur du document d’évaluer dans quelle mesure celles-ci lui conviennent, au regard de sa situation financière personnelle ainsi que de ses objectifs et besoins de placement.

Toutes les nouvelles Nouvelle précédente Nouvelle suivante

Haut de page