Toutes les nouvelles

Le meilleur des deux mondes

Déçus des résultats boursiers des 10 dernières années, des investisseurs cherchent des solutions de placement alliant rendement, sécurité et souplesse. Mais, compte tenu de la faiblesse persistante des taux d’intérêt, qui favorise davantage les emprunteurs que les épargnants, les titres à revenu fixe semblent bien peu attrayants. Des institutions financières ont élaboré des produits structurés qui offrent le meilleur des deux mondes : la préservation du capital et le potentiel de rendement boursier. Malheureusement, ils sont parfois assortis de frais de gestion élevés, et vous risquez une forte pénalité en cas de rachat avant échéance.

Comment contourner ces inconvénients? C’est facile ! Supposons que vous disposez de 100 000 $, que vous n’aurez pas besoin de dépenser avant 5 ans. Pour récupérer l’intégralité de cette somme à la fin du délai, combien devriez-vous investir dans une épargne à terme offrant un intérêt de 2,70 %? Pour le savoir, utilisez la formule suivante : VF ÷ (1 + i)n = VI. Ou, si vous préférez : valeur finale recherchée ÷ (1 + taux d’intérêt) nombre d’années = valeur initiale requise. Nous obtenons ainsi : 100 000 $ ÷ 1,0275 = 87 528 $. La différence de 12 472 $ (100 000 – 87 528) constitue la portion avec laquelle vous pouvez prendre plus de risques. Vous avez l’embarras du choix : actions, fonds communs ou fonds négociés en Bourse (FNB) reproduisant l’évolution d’un indice ou d’un secteur d’activité, par exemple.

Ce sont tous des produits encaissables en tout temps, généralement sans pénalité. Imaginons que vous optiez pour un FNB. Si sa valeur double en 5 ans, vous récolterez au final 124 944 $, incluant l’épargne à terme, ce qui représente un rendement annuel composé de 4,55 %. Par contre, si la valeur de votre FNB baisse de moitié, vous allez devoir vous contenter de 106 236 $, ou 1,21 %. Parlez-en avec votre conseiller en placement : il saura vous recommander une stratégie sur mesure.

Pour voir l’article original dans le journal Métro cliquez ici : journalmétro26mars2012

Chacun des conseillers de Valeurs mobilières Desjardins (VMD) dont le nom est publié en page frontispice du présent document ou au début de toute rubrique de ce même document atteste par la présente que les recommandations et les opinions exprimées aux présentes reflètent avec exactitude les points de vue personnels des conseillers à l’égard de la société et des titres faisant l’objet du présent document ainsi que de toute autre société ou tout autre titre mentionné au sein du présent document dont le conseiller suit l’évolution. Il est possible que VMD ait déjà publié des opinions différentes ou même contraires à ce qui est ici exprimé. Ces opinions sont le reflet des différents points de vue, hypothèses et méthodes d’analyse des conseillers qui les ont rédigées. Avant de prendre une décision de placement fondée sur les recommandations fournies au présent document, il est conseillé au receveur du document d’évaluer dans quelle mesure celles-ci lui conviennent, au regard de sa situation financière personnelle ainsi que de ses objectifs et besoins de placement.

Toutes les nouvelles Nouvelle précédente Nouvelle suivante

Haut de page