Toutes les nouvelles

Jerome Powell tempère les attentes quant à l’ampleur des baisses de taux directeurs

La Bourse américaine est redescendue de son sommet de la semaine dernière avec la presque totalité des pertes réalisées mardi. Les commentaires de dirigeants de la Réserve fédérale (Fed), qui ont tempéré les attentes d’assouplissement de la politique monétaire, et la baisse de la confiance aux États‑Unis ont fait chuter les cours boursiers. La Bourse a ensuite été moins mouvementée alors que les investisseurs sont en attente de développements sur le plan du commerce international dans le cadre du sommet du G20, où les négociations sino-américaines devraient reprendre. Le sentiment sur le marché reste quand même ambivalent en raison des tensions géopolitiques élevées avec l’Iran et d’une diminution de la confiance qui a aussi été observée en Europe. L’indice S&P 500 perdait moins de 1 % sur la semaine au moment d’écrire ces lignes. L’indice canadien a connu un plus fort recul, malgré le rebond des prix du pétrole. Les incertitudes entourant le commerce mondial continuent de peser sur la Bourse au Canada alors que la Chine a annoncé la fin de ses importations de porc canadien.

Les taux obligataires aux États‑Unis ont évolué en dents de scie et s’établissaient, vendredi, près de leur niveau de la semaine dernière. Les taux américains de 2 ans et de 10 ans se situaient aux environs de 1,75 % et de 2,00 % respectivement. Les commentaires plus mitigés de la Fed n’ont que temporairement fait remonter les taux obligataires mardi. Les taux canadiens ont aussi profité de la remontée de mardi, mais les pressions inflationnistes, qui semblent plus fortes au Canada, ont permis au taux de 2 ans de continuer à la hausse vendredi matin pour reconverger vers le taux de 10 ans, soit juste sous 1,50 %.

Le marché des devises a été moins volatil cette semaine. Le billet vert s’est légèrement apprécié mardi en raison des propos tenus par des dirigeants de la Fed et il s’est ensuite stabilisé, en moyenne, contre les autres principales devises. Le dollar canadien a néanmoins maintenu une légère tendance haussière contre le dollar américain durant la semaine et il s’est installé plus confortablement au-dessus de 0,76 $ US. L’euro, qui a atteint 1,14 $ US lundi, a perdu presque un demi-centime mardi. La perte a été un peu plus importante pour la livre sterling, qui a ensuite oscillé à près de 1,27 $ US. Le yuan chinois est demeuré plutôt stable durant la semaine, mais s’appréciait tout de même légèrement vendredi matin avec l’espoir que le sommet du G20 permettra d’apaiser les tensions commerciales.

Hendrix Vachon, économiste principal

Carine Bergevin-Chammah, économiste

Lire la nouvelle dans son entièreté

Chacun des conseillers de Valeurs mobilières Desjardins (VMD) dont le nom est publié en page frontispice du présent document ou au début de toute rubrique de ce même document atteste par la présente que les recommandations et les opinions exprimées aux présentes reflètent avec exactitude les points de vue personnels des conseillers à l’égard de la société et des titres faisant l’objet du présent document ainsi que de toute autre société ou tout autre titre mentionné au sein du présent document dont le conseiller suit l’évolution. Il est possible que VMD ait déjà publié des opinions différentes ou même contraires à ce qui est ici exprimé. Ces opinions sont le reflet des différents points de vue, hypothèses et méthodes d’analyse des conseillers qui les ont rédigées. Avant de prendre une décision de placement fondée sur les recommandations fournies au présent document, il est conseillé au receveur du document d’évaluer dans quelle mesure celles-ci lui conviennent, au regard de sa situation financière personnelle ainsi que de ses objectifs et besoins de placement.

Toutes les nouvelles Nouvelle précédente Nouvelle suivante

Haut de page