Toutes les nouvelles

ÉTATS-UNIS - La consommation et le revenu progressent

Les ventes au détail d’août avaient causé une légère surprise à la hausse lorsqu’elles ont été publiées à la mi-septembre.

La consommation fait de même avec, en trame de fond, les mêmes raisons. Ce sont les biens non durables qui ont sauvé la mise au cours du mois d’août alors que la saison du retour à l’école leur a été particulièrement profitable. La légère diminution du côté des biens durables, notamment des automobiles, et la timide hausse du côté des services se sont contrebalancées.

La consommation s’en tire donc assez bien. Jusqu’à maintenant, l’augmentation de la consommation par rapport au second trimestre est de 1,6 % à rythme annualisé. Ce résultat est assez conforme à nos scénarios, mais une autre hausse un peu plus forte que prévu en septembre pourrait amener une croissance du PIB réel plus importante qu’anticipée. La faiblesse récente de la confiance des ménages ne signale toutefois pas une véritable accélération des dépenses.  Il faut aussi remarquer que le niveau de consommation commence à s’approcher de celui observé avant la récession.

Le manque à gagner est maintenant de seulement 0,4 %. Toutefois, on sent que le revenu reste appuyé par les mesures gouvernementales car, sans les transferts publics, le revenu personnel réel a diminué au cours des deux derniers mois. Implications : La consommation poursuit sa reprise. Le taux de croissance demeure toutefois assez lent d’un point de vue historique. De plus, les perspectives concernant la consommation sont fragilisées par la faiblesse de la confiance les ménages, et le revenu demeure dépendant des transferts gouvernementaux.

Source: Études Économiques Desjardins

Chacun des conseillers de Valeurs mobilières Desjardins (VMD) dont le nom est publié en page frontispice du présent document ou au début de toute rubrique de ce même document atteste par la présente que les recommandations et les opinions exprimées aux présentes reflètent avec exactitude les points de vue personnels des conseillers à l’égard de la société et des titres faisant l’objet du présent document ainsi que de toute autre société ou tout autre titre mentionné au sein du présent document dont le conseiller suit l’évolution. Il est possible que VMD ait déjà publié des opinions différentes ou même contraires à ce qui est ici exprimé. Ces opinions sont le reflet des différents points de vue, hypothèses et méthodes d’analyse des conseillers qui les ont rédigées. Avant de prendre une décision de placement fondée sur les recommandations fournies au présent document, il est conseillé au receveur du document d’évaluer dans quelle mesure celles-ci lui conviennent, au regard de sa situation financière personnelle ainsi que de ses objectifs et besoins de placement.

Toutes les nouvelles Nouvelle précédente Nouvelle suivante

Haut de page