Toutes les nouvelles

Un budget attrayant pour les investisseurs

Un budget qui encourage les prêteurs à prêter, les consommateurs à consommer, et les entreprises à investir. Le budget fédéral 2009, présenté ce mardi, vise à stimuler l'économie canadienne afin de contrer les effets de la récession mondiale qui s'aggrave et de la pénurie de crédit qui sévit dans plusieurs régions du monde. Les grands points à retenir sont les suivants :

Relancer le crédit :

Encourager les prêteurs à prêter : Le Cadre de financement exceptionnel fournira jusqu'à 200 G$ aux marchés du crédit afin d'améliorer l'accès au financement pour les consommateurs et les entreprises.

Inciter les consommateurs à consommer :

Le budget prévoit un allégement de l'impôt sur le revenu plus élevé des particuliers et un crédit d'impôt temporaire pour la rénovation domiciliaire. Il fait passer à 25 000 $ la limite des emprunts que les titulaires de REER peuvent faire pour financer l'achat d'une maison et il accorde un nouveau crédit d'impôt pour l'achat d'une première habitation.

Aider les entreprises à investir et à dépenser :

Des mesures d'encouragement au moyen d'allégements fiscaux à l'achat de machineries et d'équipements, et des réductions accélérées des taux d'imposition des sociétés.

Plus de routes et de ponts :

Le gouvernement accordera près de 12 G$ à la stimulation de l'activité économique entourant les projets d'infrastructure.

Les retombées pour les investisseurs :

Ce budget ne contient aucune disposition spécifique axée sur l'investisseur comme le compte CELI, qui avait été annoncé dans le budget de l'année précédente. Cependant, il procure des politiques supplémentaires qui visent à assurer la sécurité et la solidité des institutions financières canadiennes, d'autant plus que celles-ci jouent un rôle important dans l'administration des épargnes et des portefeuilles de nombreux Canadiens. Le budget devrait aider largement à dissiper le malaise que ressentent non seulement les investisseurs, mais aussi les consommateurs.

Dans la mesure où il permettra de remettre l'économie canadienne sur la bonne voie, et sur celle de la croissance, on peut dire que ce budget est attrayant pour l'investisseur.

Chacun des conseillers de Valeurs mobilières Desjardins (VMD) dont le nom est publié en page frontispice du présent document ou au début de toute rubrique de ce même document atteste par la présente que les recommandations et les opinions exprimées aux présentes reflètent avec exactitude les points de vue personnels des conseillers à l’égard de la société et des titres faisant l’objet du présent document ainsi que de toute autre société ou tout autre titre mentionné au sein du présent document dont le conseiller suit l’évolution. Il est possible que VMD ait déjà publié des opinions différentes ou même contraires à ce qui est ici exprimé. Ces opinions sont le reflet des différents points de vue, hypothèses et méthodes d’analyse des conseillers qui les ont rédigées. Avant de prendre une décision de placement fondée sur les recommandations fournies au présent document, il est conseillé au receveur du document d’évaluer dans quelle mesure celles-ci lui conviennent, au regard de sa situation financière personnelle ainsi que de ses objectifs et besoins de placement.

Toutes les nouvelles Nouvelle précédente Nouvelle suivante

Haut de page