Toutes les nouvelles

La Fed devient plus agressive

La Réserve fédérale américaine a surpris les marchés financiers mercredi en annonçant le rachat de 750 G$US de titres adossés à des créances hypothécaires ainsi que le rachat de 300 G$US d'obligations du trésor à long terme. Acheteur de dernier ressort, la Réserve fédérale injecte actuellement des sommes monumentales dans le marché de l'hypothèque américain (1,45 billion de dollars américains).

Le résultat est qu'elle détiendra presque le tiers du 4 billions de dollars américains d'hypothèques émises par les agences d'ici la fin de l'année. Des taux hypothécaire plus bas devraient encourager un nombre important de ménages à loyer à prendre possession d'une nouvelle maison et aider à stabiliser les prix. Mais, avant tout, ce phénomène devrait aider à stabiliser les dépenses de consommation, puisque les détenteurs d'hypothèque actuels pourront se refinancer à de meilleurs taux.

Ces économies devraient en principe permettre aux consommateurs de maintenir un certain niveau de consommation. En 2008, le taux hypothécaire américain moyen était de 6,5 %. Or, si la Réserve fédérale atteint son objectif, qu'elle réussit à baisser le taux des hypothèques sur 30 ans à 4,5 % et que tous les propriétaires peuvent se refinancer, les économies annuelles pour les consommateurs seront de l'ordre de 200 G$US. Les demandes de refinancement pour la semaine se terminant le 13 mars étaient en hausse de 31,2% par rapport à la même semaine en 2008.

Plusieurs sous-estiment la capacité de la Réserve fédérale. Même après avoir baissé les taux d'intérêt à zéro, Ben Bernanke et sa troupe démontrent qu'ils peuvent en faire plus encore pour stabiliser l'économie. Le seul hic à cette pratique d'impression de milliards de billets verts est la notion d'inflation. Ce qui sera difficile, ce sera justement de bien anticiper la reprise économique et de gérer les risques inflationnistes qui suivront éventuellement.

(Source : Recherche VMD)

Chacun des conseillers de Valeurs mobilières Desjardins (VMD) dont le nom est publié en page frontispice du présent document ou au début de toute rubrique de ce même document atteste par la présente que les recommandations et les opinions exprimées aux présentes reflètent avec exactitude les points de vue personnels des conseillers à l’égard de la société et des titres faisant l’objet du présent document ainsi que de toute autre société ou tout autre titre mentionné au sein du présent document dont le conseiller suit l’évolution. Il est possible que VMD ait déjà publié des opinions différentes ou même contraires à ce qui est ici exprimé. Ces opinions sont le reflet des différents points de vue, hypothèses et méthodes d’analyse des conseillers qui les ont rédigées. Avant de prendre une décision de placement fondée sur les recommandations fournies au présent document, il est conseillé au receveur du document d’évaluer dans quelle mesure celles-ci lui conviennent, au regard de sa situation financière personnelle ainsi que de ses objectifs et besoins de placement.

Toutes les nouvelles Nouvelle précédente Nouvelle suivante

Haut de page