Toutes les nouvelles

Fonds négociés en Bourse : une croissance exponentielle!

Avec la popularité grandissante des Fonds négociés en Bourse (FNB), il est intéressant d’examiner leur évolution et leurs caractéristiques. 

Les FNB s’échangent comme des actions par l’entremise d’un courtier.  Ils reflètent la composition d’un indice (boursier, obligataire, sectoriel, etc.), permettant aux investisseurs de diversifier leur portefeuille. Mais, contrairement aux fonds communs, les FNB ne sont pas gérés activement par un gestionnaire, ce qui réduit considérablement les frais de gestion. 

En général, les frais annuels de gestion varient entre 0,17 % et 0,60 % dépendamment de la catégorie des FNB. Au Canada, les actifs détenus dans les FNB ont explosé de 5 milliards en 2002, à plus de 31 milliards aujourd’hui.  À elle seule, la famille iShares de Barclays représente 80% du marché. 

Les autres joueurs importants sont Claymore et Horizons BetaPro. Au total, il y a 102  FNB d’inscrits à la Bourse de Toronto.  Le FNB le plus populaire au Canada est sans doute iShares LargeCap 60 avec des actifs de 10,2 milliards de dollars. En terme d’actifs sous gestion il suit de  près le plus important fonds commun au Canada, Investors Dividendes Canadiens à 12,4 milliards de dollars.  Du côté des États-Unis, il y a plus de 785 FNB qui représentent des actifs totaux de 700 milliards de dollars.  Pourquoi les FNB connaissent une telle croissance?  Voici une courte liste des facteurs qui influencent cet engouement :

  • L’un des principaux facteurs demeure leurs frais de gestion modiques.  Les investisseurs sont plus sensibles à l’égard des frais de gestion lorsqu’ils perdent  de l’argent comme ce fut le cas en 2008 et au début de l’année en 2009.
  • L’offre des fournisseurs de FNB est beaucoup plus étendue qu’il y a peine deux ou trois ans.  Les concepteurs des FNB ont le don d’offrir à l’investisseur ce qu’il cherche de façon rapide, transparente et économique.  Par exemple il est très facile pour un investisseur de participer au marché des métaux précieux en se procurant iShares CDN Gold Sector Index Fund (XGD).
  • Certains spéculateurs adorent les FNB à effet de levier (par exemple, 200 % de la croissance de l’indice sous jacent) car ils leur permettent de bonifier davantage les décisions qu’ils prennent.
  • L’engouement des investisseurs vis-à-vis les placements à l’étranger. Souvent les FNB représentent le véhicule de prédilection des gestionnaires pour atteindre de façon simple et rapide ces régions du monde.

Bien que les FNB soient en forte croissance, ils sont loin d’être aussi populaires que les fonds communs de placement.  En fait, les actifs des fonds communs au Canada sont de 700 milliards, soit 22 fois plus important que les FNB.  Mais pour le moment, ce sont les FNB qui ont le vent dans les voiles en connaissant une croissance exponentielle!

Chacun des conseillers de Valeurs mobilières Desjardins (VMD) dont le nom est publié en page frontispice du présent document ou au début de toute rubrique de ce même document atteste par la présente que les recommandations et les opinions exprimées aux présentes reflètent avec exactitude les points de vue personnels des conseillers à l’égard de la société et des titres faisant l’objet du présent document ainsi que de toute autre société ou tout autre titre mentionné au sein du présent document dont le conseiller suit l’évolution. Il est possible que VMD ait déjà publié des opinions différentes ou même contraires à ce qui est ici exprimé. Ces opinions sont le reflet des différents points de vue, hypothèses et méthodes d’analyse des conseillers qui les ont rédigées. Avant de prendre une décision de placement fondée sur les recommandations fournies au présent document, il est conseillé au receveur du document d’évaluer dans quelle mesure celles-ci lui conviennent, au regard de sa situation financière personnelle ainsi que de ses objectifs et besoins de placement.

Toutes les nouvelles Nouvelle précédente Nouvelle suivante

Haut de page