Nouvelles financières

  1. Les marchés évoluent sans direction claire

    La Bourse a évolué en dents de scie au cours de cette semaine écourtée par la journée de l’indépendance aux États-Unis et marquée par la concrétisation du conflit commercial entre la Chine et les États-Unis, ainsi que par l’incertitude entourant les tarifs sur l’industrie automobile.

  2. Semaine négative pour les Bourses malgré un certain rebond d'optimisme vendredi

    L'incertitude entourant les relations commerciales sinoaméricaines a encore pénalisé les marchés boursiers cette semaine, alors que des messages contradictoires circulaient concernant l'ajout de restrictions sur les investissements technologiques chinois aux États-Unis.

  3. Les tarifs commerciaux ont encore été au menu

    L'escalade des tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis a affecté les marchés.

  4. Les politiques monétaires de l'Europe et des États-Unis

    La Bourse américaine a évolué en dent-de-scie cette semaine. La décision de la Réserve fédérale (Fed) d’augmenter ses taux directeurs a fait réagir les marchés boursiers à la baisse, alors que quatre hausses de taux sont maintenant attendues pour l’année. La Bourse américaine s’est relevée dès le lendemain après que la Banque centrale européenne (BCE) a annoncé que ses taux directeurs ne devraient pas augmenter avant la fin de l’été 2019.

  5. Hausse de la Bourse, malgré les incertitudes

    Les marchés boursiers ont entamé la semaine en hausse, poussés par le secteur technologique. Les progrès réalisés sur les questions de commerce avec la Chine ont permis d'accroître les gains pour la Bourse américaine.

  6. Les mesures protectionnistes n’ont pas trop ébranlé les marchés jusqu’à présent

    Les marchés ont été affectés par l’incertitude politique en Italie. La Bourse a chuté durant la séance de mardi, mais elle a récupéré ses pertes le lendemain alors que la situation italienne semblait se calmer.

  7. L’incertitude revient sur les marchés

    La Bourse a commencé la semaine en force alors qu’une guerre commerciale sino-américaine semblait être évitée. Ces espoirs ont toutefois été anéantis par les commentaires négatifs de Donald Trump concernant les négociations avec la Chine, et ensuite par l’annulation de la rencontre avec la Corée du Nord.

  8. Les prix élevés du pétrole ne font pas apprécier le huard

    Le dollar canadien a déjà été plus réactif aux mouvements des prix du pétrole. La corrélation observée dans le passé suggère que le taux de change pourrait avoisiner 0,85 $ US avec un baril de pétrole WTI (West Texas Intermediate) à plus de 70 $ US.

  9. La Bourse augmente alors que les craintes inflationnistes s'estompent

    La Bourse américaine a retrouvé son niveau de la mi-mars dernière. L'annonce d'un retour des sanctions envers l'Iran mardi a maintenu le prix du baril de pétrole WTI (West Texas Intermediate) au-dessus de 70 $ US après un recul en fin de journée lundi et mardi.

  10. L'inquiétude demeure présente sur les marchés

    Malgré des résultats d'entreprises qui demeurent dans l'ensemble encourageants, les indices boursiers américains ont connu une semaine difficile.

Haut de page