Toutes les nouvelles

Portefeuilles Série globale - Lettre trimestrielle T2 2018

Au cours du deuxième trimestre de 2018, les principaux indices boursiers internationaux ont évolué en dents de scie, signe de la précarité du cycle actuel désormais marqué par des inquiétudes croissantes. Les marchés ont réagi à la possibilité d’une guerre commerciale, au futur de l’accord sur le nucléaire iranien et au sommet Trump-Kim. Qui plus est, l’incertitude politique en Italie et en Espagne, de même que les pourparlers entre l’Arabie saoudite et la Russie visant à accroître l’offre mondiale de pétrole ont fragilisé les marchés.

Les indices S&P/TSX (Canada), S&P 500 (États-Unis) et MSCI ACWI ont généré des rendements respectifs de 6,8 %, 5,4 % et 2,7 % (en dollars canadiens) au cours de la période de trois mois se terminant le 30 juin 2018.

Sur les marchés obligataires, une tendance similaire s’est installée. Les taux d’intérêt canadiens ont en effet terminé le trimestre à des niveaux semblables à ceux du 31 mars. La Réserve fédérale américaine a quant à elle poursuivi la normalisation de sa politique monétaire en augmentant pour une 7e fois son taux directeur. Une dynamique similaire s’est manifestée dans le crédit de sociétés. Le portrait canadien s’est avéré relativement inébranlable au cours du trimestre avec un écart s’étant élargi en moyenne d’environ 3 points de base, alors que l’offre de nouvelles émissions, pour un deuxième trimestre, a atteint un niveau record depuis les 10 dernières années. De plus, selon l’indice obligataire américain Bloomberg Barclays U.S. Aggregate Corporate, cette performance est impressionnante considérant que les écarts de crédit au sud de la frontière se sont élargis de 14 points de base pour la même période.

Cette différence dans le rythme de normalisation des politiques monétaires a contribué à l’appréciation de la devise américaine. Le dollar canadien a quant à lui subi une baisse de 1,8 % pour la période.

Au cours du trimestre, la répartition d’actifs a ajouté de la valeur aux portefeuilles Série Globale. Notre orientation prudente à l’égard des titres à revenu fixe a contribué favorablement au rendement du trimestre. Par ailleurs, les portefeuilles ont notamment bénéficié de l’essor des secteurs liés aux ressources naturelles en raison du positionnement favorable au marché boursier canadien. En revanche, le fonds négocié en Bourse (FNB) en actions américaines à pondération égale (RSP +4,8 %) a sous-performé en raison de la forte polarisation des rendements de l’indice S&P 500 en faveur du secteur des technologies.

La performance du portefeuille d’actions canadiennes a été inférieure à son indice de référence. Parmi les titres gagnants, soulignons la performance de plusieurs titres du secteur de l’énergie. Les titres énergétiques canadiens ont été en mesure de progresser à un rythme similaire au prix du pétrole. Tous les titres n’ont toutefois pas bénéficié de la même façon de l’augmentation du prix de l’or noir (+14,2 %), alors que les pétrolières intégrées, notamment Suncor (+21,1 %), ont particulièrement bénéficié de marges de raffinage élevées. Nos positions dans les titres d’Encana (+21,3 %) et de Canadian Natural Resources (+18,1 %) ont aussi profité de la hausse du prix du pétrole. Parmi les facteurs défavorables, soulignons la performance décevante de la Banque de Nouvelle-Écosse (-4,2 %). En ce qui concerne cette dernière, seule banque canadienne exposée au Mexique, les investisseurs ont mal accueilli les récentes acquisitions en gestion d’actifs (p. ex. Gestion financière MD). En effet, les acquisitions dans ce segment sont, règle générale, plus dispendieuses et le risque d’intégration qui y est associé, est perçu comme étant plus élevé. Alors que le marché actuel valorise le capital excédentaire, celles-ci s’avèrent plus coûteuses en capital.

  3 mois AAJ 1 an 3 ans 5 ans 2017 2016 2015 2014 2013
Compte type 1 1,7 % 1,3 % 5,2 % 5,4 % 6,3 % 6,1 % 9,2 % 1,6 % 6,7 % 8,8 %
Indice de référence 2 2,6 % 2,0 % 6,1 % 5,5 % 7,8 % 7,5 % 7,3 % 3,8 % 10,7 % 10,0 %
Écart -0,9 % -0,7 % -0,9 % 0,0 % -1,5 % -1,4 % 1,9 % -2,2 % -4,0 % -1,2 %

Le rendement de chaque portefeuille représente le rendement du portefeuille modèle. Ainsi, le rendement réel obtenu par l’investisseur peut varier en fonction du moment de l’investissement. Le rendement de chaque portefeuille est comparé à un indice de référence qui lui est propre. Les données mensuelles des indices de référence proviennent de Valeurs mobilières Desjardins. Tous ces résultats ne tiennent pas compte des frais de gestion. Ces données font état des rendements passés et elles ne sont pas indicatives du rendement futur.

À court terme, malgré la résilience des marchés, la prudence est de mise. L’appréciation du dollar américain représente un facteur de risque pour les pays émergents. Par ailleurs, un contexte économique favorable et des politiques fiscales accommodantes confirment nos perspectives positives pour les bourses américaines. Dans cette optique, nous avons augmenté le poids de notre position existante dans le FNB en actions américaines (RSP) afin de profiter des effets de la réforme fiscale et des retombées positives liés au rapatriement du capital détenu à l’étranger.

L'Équipe de gestion de portefeuille
DESJARDINS GESTION INTERNATIONALE D'ACTIFS (DGIA)

Chacun des conseillers de Valeurs mobilières Desjardins (VMD) dont le nom est publié en page frontispice du présent document ou au début de toute rubrique de ce même document atteste par la présente que les recommandations et les opinions exprimées aux présentes reflètent avec exactitude les points de vue personnels des conseillers à l’égard de la société et des titres faisant l’objet du présent document ainsi que de toute autre société ou tout autre titre mentionné au sein du présent document dont le conseiller suit l’évolution. Il est possible que VMD ait déjà publié des opinions différentes ou même contraires à ce qui est ici exprimé. Ces opinions sont le reflet des différents points de vue, hypothèses et méthodes d’analyse des conseillers qui les ont rédigées. Avant de prendre une décision de placement fondée sur les recommandations fournies au présent document, il est conseillé au receveur du document d’évaluer dans quelle mesure celles-ci lui conviennent, au regard de sa situation financière personnelle ainsi que de ses objectifs et besoins de placement.

  1. Le compte type est un compte réel équilibré (50 % en actions et 50 % en revenu fixe). La performance est calculée avant le prélèvement des honoraires de gestion facturés au client.Return to footnote 1 referrer
  2. L’indice de référence est composé des indices FTSE TMX Canada Universe Bond (50 % en obligations canadiennes), S&P/TSX (25 % en actions canadiennes) et MSCI All Country World (25 % en actions internationales).Return to footnote 3 referrer

Toutes les nouvelles Nouvelle précédente Nouvelle suivante

Haut de page