Voir toutes les publications

Comment faire de l’argent rapidement?

On rêve tous de gagner gros en investissant dans les marchés financiers ou ailleurs. On voudrait investir quand le marché est à son plus bas ou – encore mieux – trouver la perle rare qui nous rendra indépendants de fortune rapidement. Mais est-ce possible ?

Vous connaissez peut-être des histoires à succès, mais elles sont plutôt rares. Dans les faits, un investisseur qui aurait placé 10 000 $ en 1978 dans l’indice canadien des grandes entreprises (S&P/TSX) aurait connu une progression impressionnante de son investissement, qui aurait valu 444 456 $ (8,14 % de rendement par année) en décembre 20181. Or, comme ce même investisseur aurait raté dix des meilleurs mois au cours de cette même période, son placement vaudrait 152 484 $. Son rendement serait même négatif s’il avait manqué les 50 meilleurs mois. Autrement dit, statistiquement parlant, il ne sert à rien d’attendre le moment parfait pour investir vos économies : c’est le temps qui travaille pour vous.

Cela dit, à moins de trouver la perle rare, il n’y a pas de secret : pour avoir du succès sur les marchés financiers, il faut s’y prendre d’avance et être patient. Plus l’horizon de placement est long, plus le potentiel de gains est grand. Comme le disait le célèbre investisseur américain Warren Buffett : « Beaucoup de succès peut être attribué à l'inactivité ».

Dans l’industrie financière, l’investisseur qui tente de trouver le meilleur moment pour investir ou dénicher les titres les plus prometteurs est désigné comme étant un gestionnaire actif. Celui qui a seulement pour objectif de répliquer le rendement d’un marché comme celui du Canada, des États-Unis ou de l’Europe, par exemple, est un gestionnaire passif ou indiciel. À titre informatif, le S&P/TSX reproduit le rendement des grandes sociétés canadiennes, alors que le S&P 500 mesure le rendement des 500 plus grandes entreprises aux États-Unis. Il y a de fortes chances que vous ayez déjà entendu parler de l’un de ces indices au journal télévisé.

Sachez que les gestionnaires actifs sont formés dans les plus grandes universités au monde. Ils sont embauchés par les sociétés de gestion d’actifs les plus performantes de la planète et, dans bien des cas, ils ne sont pas en mesure de dépasser les indices.

À vrai dire, selon l’étude SPIVA de 20182 , seulement 9 % des gestionnaires actifs ont réussi à obtenir de meilleurs rendements que l’indice canadien au cours des dix dernières années. Pour la même période, cette proportion baisse à 2,59 % chez nos voisins du Sud.

Quoi qu’il en soit, de nos jours, le conseiller en placement doit être en mesure d’utiliser les services des meilleurs gestionnaires actifs mis à sa disposition par les grandes sociétés de gestion financière. Il doit aussi avoir la possibilité d’investir dans des fonds indiciels qui répliquent les divers marchés mondiaux. En plus d’offrir des rendements supérieurs à la majorité des gestionnaires diplômés des plus grandes universités, ces investissements offrent une tarification réduite.

À la lumière de ces statistiques éloquentes, mis à part la spéculation, il n’y a pas de miracle possible. Pour faire beaucoup d’argent rapidement, vous devez rester investi le plus longtemps possible tout en tenant compte du niveau de risque que vous jugez acceptable et de vos objectifs. Ces derniers doivent d’ailleurs faire partie d’un plan financier complet que vous aurez élaboré avec votre conseiller ou votre planificateur financier. En résumé, assurez-vous que votre gestionnaire de patrimoine s’occupe des éléments qui sont contrôlables. L’optimisation de vos décaissements, par exemple, peut vous faire économiser des sommes colossales en impôt. Des sommes qui pourraient prendre des années à se traduire en rendement sur les marchés financiers.

Maintenant que vous en savez plus sur les différents types de gestionnaires, n’hésitez pas à discuter avec votre représentant de ces divers sujets. Ce dernier devrait être en mesure de bien répondre à vos questions tout en vous faisant économiser sur les frais de gestion en intégrant la gestion indicielle à votre portefeuille. Cette démarche ne vous rendra pas indépendant de fortune rapidement, mais vous mettra dans une meilleure position pour améliorer votre rendement et atteindre vos objectifs à long terme.

  1. Fidelity Investments, Des occasions à ne pas manquer, février 2019Return to footnote 1 referrer
  2. S&P Dow Jones Indices, SPIVA© Canada Scoreboard, 2018Return to footnote 3 referrer

Chacun des conseillers de Valeurs mobilières Desjardins (VMD) dont le nom est publié en page frontispice du présent document ou au début de toute rubrique de ce même document atteste par la présente que les recommandations et les opinions exprimées aux présentes reflètent avec exactitude les points de vue personnels des conseillers à l’égard de la société et des titres faisant l’objet du présent document ainsi que de toute autre société ou tout autre titre mentionné au sein du présent document dont le conseiller suit l’évolution. Il est possible que VMD ait déjà publié des opinions différentes ou même contraires à ce qui est ici exprimé. Ces opinions sont le reflet des différents points de vue, hypothèses et méthodes d’analyse des conseillers qui les ont rédigées. Avant de prendre une décision de placement fondée sur les recommandations fournies au présent document, il est conseillé au receveur du document d’évaluer dans quelle mesure celles-ci lui conviennent, au regard de sa situation financière personnelle ainsi que de ses objectifs et besoins de placement.

Voir toutes les publications Publication précédente

Haut de page